Comment préparer le sol pour un potager ?

Un bon jardin commence par un bon sol – et il n’y a pas de meilleur exemple qu’un potager. La meilleure graine au monde sera perdue si le sol manque cruellement de nutriments, d’humidité et d’air, sans parler des microbes bénéfiques qui aident à garder un jardin en bonne santé. Voici quelques conseils sur la préparation de la terre pour un jardin et la réussite de votre potager.

Comment préparer le sol pour un jardin: sol riche et friable

Vous pouvez faire pousser des cultures dans l’argile et des cultures dans le sable. Mais la plupart des cultures poussent mieux dans des sols riches et limoneux, riches en vie (vers de terre et microbes, par exemple). Amender le sol avec du compost et d’autres éléments constitutifs du sol, tels que les feuilles déchiquetées, est un moyen de créer progressivement un sol productif.

Sol sableux

Le sol sablonneux laisse beaucoup d’air atteindre les racines des plantes. Le problème est que le sol s’écoule rapidement, perdant à la fois son humidité et ses nutriments. Construisez-le en ajoutant du compost et des feuilles déchiquetées régulièrement au fil du temps. Vous pouvez également augmenter avec de la mousse de tourbe.

Sol argileux

Contrairement aux sols sablonneux, les sols argileux retiennent bien l’humidité, parfois trop bien. Les particules fines du sol se collent ensemble, laissant peu de place au drainage ou à l’air pour atteindre les racines des plantes. La solution consiste à décomposer le sol et à y ajouter au fil du temps beaucoup de matières organiques telles que du compost, des feuilles déchiquetées, de la mousse de tourbe et du gypse.

Labourage

Le labourage est un excellent moyen de briser le sol et d’intégrer des amendements de sol, ainsi que de corriger les déséquilibres en éléments nutritifs ou en pH. Il est toutefois important de ne pas en faire trop. Si vous labourez régulièrement le même sol, vous obtiendrez une fine poussière poudreuse qui s’assèche et devient dure comme du béton lorsque le temps sec après la pluie.

Évitez de travailler le sol humide

Cela peut sembler aller de soi, mais jamais jusqu’à un sol humide. Au printemps, les jardiniers enthousiastes tentent parfois de «travailler» le sol plus tôt qu’ils ne le devraient. Ce n’est pas seulement salissant, il peut gravement endommager la structure du sol, empêchant ainsi la croissance des plantes à l’avenir. Attendez que le sol ait eu la chance de sécher un peu avant de le travailler.

Double fouille

La double fouille est une pratique ancienne pour améliorer le drainage et l’aération des sols pauvres. Fondamentalement, vous retirez une rangée de sol sur une profondeur d’environ 1 pied, ce qui permet de conserver le sol excavé sur une bâche. Ensuite, vous desserrez le sous-sol de hardpan (une couche dense de sol, généralement située sous la couche de terre la plus superficielle la plus élevée) dans cette tranchée avec une fourche à bêcher. Une fois cela fait, vous passez à la rangée suivante, en enlevant 1 pied de terre arable, en la déposant dans la tranchée à côté, puis en ramollissant le sous-sol avec une fourche à bêcher. Vous répétez ce processus jusqu’à la fin du lit, puis utilisez le sol réservé sur la bâche pour remblayer la tranchée finale.

Le meilleur sol pour un potager et des cultures de racines

Double creuser peut sembler beaucoup de travail (et c’est le cas!), Mais une fois que c’est fait, vous n’aurez plus à le répéter. Et c’est une façon de rendre un lit plus accueillant pour les plantes-racines telles que les carottes. Bien sûr, vous pouvez également rechercher un site sableux. Ou construire un lit surélevé et éviter le problème tout à fait.

Jardins à lit surélevé

Les jardins potagers à lit surélevé résolvent un certain nombre de problèmes, dont le dernier. Si vous avez un sol pauvre, vous pouvez éviter de le traiter entièrement en construisant des lits surélevés, puis en les remplissant avec un mélange de sol personnalisé parfaitement adapté à votre culture. Votre dépense en matériaux peut être un bon compromis pour ce que vous économisez en travail. De plus, les plates-bandes surélevées se réchauffent plus rapidement au printemps, ce qui vous permet de planter plus tôt. Et elles ne sont pas envahies par le gazon en migration. Un inconvénient: les lits surélevés sèchent plus rapidement que le sol.

Irrigation

Les jardins potagers dépendent fortement de l’humidité. Un bon mélange de sol avec beaucoup de matière organique retiendra plus d’humidité. Vous pouvez également ajouter des cristaux retenant l’humidité. Mais l’irrigation est une bonne idée, surtout si vous êtes parfois trop occupé pour arroser à la main. Un système d’irrigation au goutte-à-goutte est facile à installer et maintient l’humidité au niveau du sol où il y a moins d’évaporation et moins de chances de favoriser les maladies avec un feuillage humide. Vous pouvez même l’attacher à une minuterie pour savoir exactement combien d’eau vous fournissez.

Ensemencement

Essayez d’utiliser les graines fraîches pour une meilleure germination. Les taux de germination baissent chaque année pour la plupart des semences, alors prévoyez semer plus que ce qui est recommandé si vous utilisez des semences plus anciennes. Les plus grosses graines peuvent facilement être semées à la main, tandis que les plus petites graines sont souvent dispersées avec un distributeur de graines. Il est plus facile de suivre les semences et de les maintenir en place si vous préparez des lignes légèrement en retrait. Avec de très petites graines, semez un peu de sable pour voir où vous avez semé les graines.

advertising
Loading...
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top